fréter


fréter

fréter [ frete ] v. tr. <conjug. : 6>
XIIIe; de fret
1Rare Affréter (un navire).
Prendre en location (un véhicule). « Ils frétèrent une voiture de louage » (Loti).
2(1424) Donner en location (un navire, un avion). noliser.
⊗ HOM. Fretter.

fréter verbe transitif (de fret) Mettre un bateau à la disposition de quelqu'un, conclure avec quelqu'un un contrat d'affrètement. Louer un véhicule quelconque : Fréter un avion pour envoyer des médicaments dans une région sinistrée.fréter (difficultés) verbe transitif (de fret) Conjugaison Attention à l'accent, tantôt grave, tantôt aigu : j'affrète (je frète), nous affrétons (nous frétons) ; il affrétera (il frétera). Sens Ces deux verbes ont des sens opposés. 1. Affréter : prendre à louage (un navire, un avion ; plus rarement : un véhicule terrestre). La société a affrété un avion pour rapatrier son personnel dans les vingt-quatre heures. 2. Fréter : donner à louer (un navire, un avion ; un véhicule terrestre). L'armement Dupuy a frété un bananier à la Société fruitière caraïbe. ● fréter (homonymes) verbe transitif (de fret) fretter verbefréter (synonymes) verbe transitif (de fret) Mettre un bateau à la disposition de quelqu'un, conclure avec...
Synonymes :
- affréter
Louer un véhicule quelconque
Synonymes :

fréter
v. tr.
d1./d Donner (un navire, un avion, une voiture) en location.
d2./d Prendre en location.

⇒FRÉTER, verbe trans.
A.— DR. MAR. Conclure un contrat d'affrètement considéré du point de vue de celui qui met le navire à disposition. Anton. affréter :
1. Les premiers Marchands Aventuriers (quel beau nom, où le commerce est ennobli par l'aventure!), dès le quinzième siècle, partaient vers des marchés inconnus sur des caravelles frétées par les négociants de la Cité : après cette hasardeuse époque, ce fut l'âge des grandes expéditions encouragées par l'état...
MORAND, Londres, 1933, p. 323.
[P. confusion avec affréter] Prendre (un bâtiment) en affrètement. Nous frétâmes un bateau du pays, dans lequel nous descendîmes la rivière Onéida (CRÈVECŒUR, Voyage, t. 2, 1801, p. 74). Synon. noliser.
P. ext. Louer un véhicule quelconque (considéré du point de vue du preneur). Fréter une charrette pour aller chercher l'animal (A. DAUDET, Tartarin de T., 1872, p. 65). Je frète une auto particulière qui me dépose à la Messuguière à l'heure du thé (GIDE, Journal, 1940, p. 44).
B.— Charger, équiper un bateau :
2. Voici au reste comment les bâtiments sont armés pour la pêche de la baleine. Un armateur annonce qu'il va fréter un navire pour cette destination. Les courtiers des ports font bientôt circuler cette nouvelle qui parvient d'abord aux capitaines qu'ils protègent... DUMONT D'URVILLE,
Voy. Pôle Sud, t. 3, 1842, p. 291.
Prononc. et Orth. :[], (il) frète []. Enq. : /, (D)/ (il) frète. Ds Ac. 1694-1932. Conjug. Devant syll. muette change [e] du rad. en [] sauf au fut. et au cond. je frêterai(s). Étymol. et Hist. 1. XIIIe s. [ms.] freter « affréter (un navire) » (Digestes, ms. B.N. fr. 20118, f° 70c ds GDF. Compl.); 2. 1639 « donner en location (un navire) » (CLEIRAC, Explicat. des termes de mar. ds JAL, s.v. frétement). Dér. de fret; dés. -er. Fréq. abs. littér. :24.

fréter [fʀete] v. tr. [CONJUG. céder.]
ÉTYM. XIIIe; de fret.
1 (1424). Donner en location (un navire) partiellement ou en totalité. || Fréter un bateau à forfait, au mois, au tonneau. aussi Noliser.Au p. p. :
0.1 Les premiers Marchands Aventuriers (quel beau nom, où le commerce est ennobli par l'aventure !), dès le quinzième siècle, partaient vers des marchés inconnus sur des caravelles frétées par les négociants de la Cité; après cette hasardeuse époque, ce fut l'âge des grandes expéditions encouragées par l'État (…)
Paul Morand, Londres, p. 323.
Par ext. Rare (et par confusion avec affréter). Prendre (un navire) en location. Affréter, noliser.
1 Les Hambourgeois et même les Hollandais avaient contracté l'habitude de fréter les vaisseaux de ces étrangers pour importer chez eux les productions des plus riches climats d'Europe.
G.-T. Raynal, Hist. philosophique, XVIII, 29, in Littré.
Par anal. Prendre en location (un véhicule quelconque).
2 Ils frétèrent une voiture de louage, la même pour eux quatre, ce qui est toléré à la campagne.
Loti, les Désenchantées, XXXIV.
2 Armer (un navire), mettre en état de prendre la mer. Armer, équiper.
3 Son imprudence en fut la cause :
Un vaisseau mal frété périt au premier vent (…)
La Fontaine, Fables, VII, 14.
4 (…) avec ma fortune réalisée, je frétai d'abord un navire, emmenant avec moi sur la mer trois amis, des hommes d'équipe et quatre mousses.
Gide, les Nourritures terrestres, IV, I.
Fig. et littér. (rare). Équiper, orner.Au p. p. :
5 À court d'invention, il bâtit péniblement un décor rose, y jeta la vaste nef d'or et d'acier, le grand lit frété de dentelles (…)
Colette, la Fin de Chéri, p. 46.
DÉR. Frètement, fréteur.
HOM. Fretter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • freter — Freter. verbe actif. Loüer ou prendre à loüage un vaisseau, pour aller sur mer. Freter un vaisseau …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fréter — (fré té. La syllabe fré prend l accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je frète, excepté au futur et au conditionnel : je fréterai, je fréterais) v. a. 1°   Donner un navire à louage, tandis que affréter est prendre à louage.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FRÉTER — v. tr. T. de Marine marchande Donner un bâtiment à louage, en totalité ou en partie. Fréter un navire. Fréter au mois, au voyage, au tonneau. Il signifie aussi Prendre un bâtiment à louage. Il fréta des vaisseaux à ses dépens pour découvrir de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FRÉTER — v. a. T. de Marine marchande. Donner un bâtiment à loyer, en totalité ou en partie. Fréter un navire. Fréter au mois, au voyage, au tonneau. FRÉTÉ, ÉE. participe, Bâtiment bien frété, mal frété …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • freter — I. Freter, act. acut. Est un terme de marine, et signifie loüer un navire pour voiturer et porter marchandises, ou passagers par mer d un lieu à autre, Nauim exportandis mercibus aut hominibus conducere. L Espagnol dit Fletar pour le mesme, et… …   Thresor de la langue françoyse

  • Freter — niederdeutscher Übername zu mnd. vreter »Fresser, Schwelger« …   Wörterbuch der deutschen familiennamen

  • freter — /freytey/ In French marine law, to freight a ship; to let it …   Black's law dictionary

  • freter — /freytey/ In French marine law, to freight a ship; to let it …   Black's law dictionary

  • freter — (French.) To freight …   Ballentine's law dictionary

  • sous-fréter — (sou fré té) v. a. Fréter a un autre le bâtiment qu on avait affrété pour soi. •   Faisons défense à tous courtiers et autres de sous fréter les navires à plus haut prix que celui porté par le premier contrat, Ordonn. août 1681. ÉTYMOLOGIE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.